Enquête Nutri-Bébé 2013 Partie 1.


Présentation et considérations méthodologiques
Par G. Tavoularis

Le Secteur français des aliments de l’enfance (SFAE) conduit tous les 8 ans depuis 1981 une enquête nationale sur les comportements et la consommation alimentaires des enfants âgés de moins de 3 ans. Une enquête d’une telle envergure nécessite l’implication de nombreuses parties aux compétences variées (professionnels des études et sondages, professionnels de santé et chercheurs tels que des pédiatres et des nutritionnistes, sociologues et statisticiens), avant, pendant et après la réalisation du terrain. En 2013, l’enquête a été renouvelée et a porté sur 1188 enfants âgés de 15 jours à 35 mois. L’originalité de cette enquête réside dans le fait qu’elle a étudié d’une part les habitudes et comportements des mères en matière d’alimentation de leur enfant et d’autre part qu’elle a permis d’évaluer le régime alimentaire de ces enfants d’un point de vue quantitatif (en termes d’apports journaliers et d’apports nutritionnels). Le but du présent article est de décrire la méthodologie de l’enquête nationale sur l’alimentation des moins de 3 ans et de discuter les effets de la méthode sur l’évaluation des apports alimentaires et nutritionnels de cette population.

 

Enquête Nutri-Bébé 2013 Partie 2.


Comment les mères nourrissent-elles leur enfant ?
Par A. Bocquet, M. Vidailhet

L’étude Nutri-Bébé SFE 2013 est la 5e édition d’une enquête menée tous les 8 ans depuis 1981 par le Secteur français des aliments de l’enfance (SFAE), avec la TNS-Sofres pour le volet « Comportements alimentaires ou Comportements » et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC) pour le volet « Consommation » : 1188 mamans de bébés âgés de 15 jours à 35 mois ont été interrogées en 2013. Cet article présente le volet « Comportements », qui nous éclaire sur l’observance des mamans vis-à-vis des recommandations pédiatriques. La maman 2013 est confiante (76 % déclarent faire confiance à leur expérience et à leur instinct). Les conseils du professionnel de santé restent écoutés mais concurrencés par ceux de l’entourage. Si le lait de croissance (LC) est plus consommé qu’en 2005 (+8 %), le lait de vache, principalement demi-écrémé, même introduit 2 mois plus tard, concerne encore 34 % des enfants de 12 à 17 mois et 64 % de 24 à 29 mois. Le lait est encore souvent réchauffé au four à micro-ondes. Les mères allaitantes ou ayant allaité donnent davantage de LC et choisissent davantage le « fait maison ». Certains aliments d’adultes sont introduits trop tôt. Les morceaux sont proposés très tard, les produits frits trop prématurément, comme les produits sucrés. La consommation des laits infantiles et des repas spécifiques pour bébé est en hausse, mais vers 1 an une chute des aliments adaptés au très jeune enfant est observée.

 

Enquête Nutri-Bébé 2013 Partie 3.


Comportement des mères et des jeunes enfants lors de l’alimentation
Par M.-F. Le Heuzey, C. Turberg-Romain

Cette nouvelle étude du Secteur français des aliments de l’enfance (SFAE) confirme l’amélioration de l’environnement alimentaire des jeunes enfants, avec en particulier le partage des repas en famille. L’intégration dans l’échantillon d’enfants allaités au sein est une nouveauté, mais les comportements de refus des aliments nouveaux n’ont pas parus très différents qu’il y ait eu allaitement au sein ou non, et les mères ont exprimé le besoin d’être informées et guidées pour une meilleure acceptation de la diversité par les enfants. On a encore constaté un maintien prolongé des biberons avec en miroir une introduction trop précoce d’aliments de type « adulte » et une utilisation des écrans importante et inadaptée à l’âge.

 

Soutien institutionnel

Archives de Pédiatrie

Retrouvez l’ensemble des numéros des Archives de pédiatrie sur EM Consulte :
Cliquez ici

Site de la SFP

Retrouvez l'actualité de la Société Française de Pédiatrie sur www.sfpediatrie.com :